Yi King

(Yi Jing)

 

Dans la pensée chinoise, tout est mouvement et transformations perpétuelles. Sagesse cinq fois millénaire, premier Livre sacré des Chinois, le Yi King est « Le Livre des Changements » qui définit et analyse ces transformations.

Le Yi King précise l’attitude et l’action justes face à toute situation. L’attitude juste et l’action juste mènent obligatoirement à un résultat positif. Si le Yi King aide à jeter un regard sur l’avenir, c’est pour aider à une meilleure compréhension du présent, de manière à éclairer les conseils d’attitude et d’action qu’il nous propose ici et maintenant.

Interroger le Yi King est un acte sacré qui consiste, en posant une question mûrement réfléchie, à mettre en relation notre conscience individuelle avec l’inconscient collectif, en court-circuitant le mental et son cortège d’illusions et d’idées préconçues (cf. Jung Bibliographie). Dans l’inconscient collectif se trouvent toutes les informations qui nous manquent. « Il y en a toujours plus dans deux têtes que dans une ». Alors, dans 7 milliards !…

On reçoit la réponse sous la forme d’une « figure » constituée de six traits, un hexagramme (voir Structure) avec un texte symbolique qui lui est associé.

yin-yang astrologie chinoise yi king” width=

Bien que considéré la plupart du temps essentiellement comme un outil de divination, le Yi King est une totalité représentant l’ensemble du monde et de ses phénomènes. De ce fait, ses applications sont innombrables : architecture (Feng Shui), qu’elle soit de bâtiment, d’intérieur, ou de jardin, médecine traditionnelle chinoise et acupuncture, cosmologie, etc…

En tant qu’outil de « divination » le Yi King permet de définir et d’analyser 4096 situations différentes, soit l’ensemble des situations qu’un individu peut rencontrer dans son existence.

yin-yang astrologie chinoise yi king” width=

Il y a plus de 5000 ans, bien avant l’apparition du Yi King dans la forme que nous lui connaissons aujourd’hui, les Chinois, et plus particulièrement les Seigneurs de la Guerre, interrogeaient les oracles par l’intermédiaire des Devins pour savoir si le moment était propice aux combats et aux conquêtes. Comme dans toutes les civilisations anciennes ils commençaient par faire des sacrifices d’animaux, puis les Devins jetaient dans le feu les omoplates des animaux sacrifiés. Ces omoplates se craquelaient, faisant apparaître des fentes (traits pleins ou brisés) indiquant l’issue heureuse ou malheureuse de l’action envisagée.

Par la suite, plutôt que de sacrifier préalablement les animaux, il utilisèrent des carapaces de tortues (ayant servi à l’alimentation) percées de trous dans lesquels ils introduisaient des tisons brûlants, et aboutirent aux mêmes résultats.

Avec le temps, ils constatèrent que, pour une même combinaison des traits, l’évolution ou l’aboutissement des situations était la même. Après de nombreuses vérifications, ils transcrirent les combinaisons et leurs résultats pour les transmettre à la postérité.

Le Yi King, tel que nous le connaissons encore aujourd’hui, était né.


yin-yang astrologie chinoise yi king” width=

Haut de page

La structure du Yi King

 

De l’unité du Tao émerge la dualité Yin et Yang qui, outre le symbole bien connu du Tai Ki, peut être représentée par deux traits, l’un brisé (Yin) :  , l’autre plein (Yang) : 

Le Yin et le Yang, en se dédoublant à leur tour, génèrent quatre bigrammes (deux traits), correspondant aux quatre Orients et aux quatre saisons. (cf. Les 5 Agents-Énergies).

En ajoutant un troisième trait à ces bigrammes on obtient huit trigrammes qui sont la base du Yi King.


Qian
 Le Ciel, le Créatif, fort,
est le Père.

Kun
 La Terre, le Réceptif, soumis,
est la Mère.

Zhen
 Le Tonnerre, l’Éveilleur,
est le fils aîné.

Kan
 L’Eau, l’Insondable,
est le fils cadet.

Ken
 La Montagne, l’Immobilisation,
est le benjamin.
Xun  Le Vent, le Pénétrant, le doux,
est la fille aînée.

Li
 Le Feu, ce qui s’attache,
est la fille cadette.

Dui
 Le Marais, le joyeux,
est la benjamine.

La combinaison des huit trigrammes entre eux génèrent 64 hexagrammes. Ces 64 hexagrammes sont, à eux seuls, le texte véritable du Yi King.

Les 64 hexagrammes sont autant d’analyses de situations. Chaque hexagramme peut être fixe ou se transformer en n’importe lequel des 63 autres (d’où 4096 possibilités).

S’il est fixe, ce n’est pas une photographie, mais le film complet de la situation passée, présente, et à venir. Dans ce cas, il en fait une analyse générale et indique la marche à suivre, tant en attitude qu’en actes (la « Sentence »).

Si un ou plusieurs de ses traits mutent, ils donnent des indications plus précises par rapport aux différents moments dans la situation.

Si l’hexagramme mute, on obtient un deuxième hexagramme qui représente l’aboutissement de la situation décrite par le premier, et/ou les conseils complémentaires d’attitude et d’action pour gérer au mieux la situation. Suivant le cas, ce deuxième hexagramme peut également fournir les conseils permettant d’aboutir à « la situation idéale » recherchée, définie par le premier hexagramme.


yin-yang astrologie chinoise yi king” width=

Haut de page

Comment interroger le Yi King

 

Il existe au moins deux façons d’interroger le Yi King. L’une nécessite l’emploi de 50 tiges d’achillée que l’on peut acheter dans la plupart des librairies ésotériques. La deuxième, plus simple et rapide, avec trois pièces de monnaie identiques (les sapèques en Chine). Chacun choisira sa méthode préférée en fonction de sa sensibilité et de son aptitude à une plus ou moins longue concentration.

Pour interroger le Yi King, il faut un endroit tranquille et la plus grande décontraction-concentration possible. Il ne faut pas être sous le coup d’une émotion violente qui déstabilise car il est indispensable de bien définir et poser la vraie question. Cette dernière ne doit pas induire une réponse souhaitée mais rester ouverte aux multiples possibilités. Une fois le cœur apaisé, l’esprit concentré, la question posée (de préférence par écrit), le rituel peut commencer.

yin-yang astrologie chinoise yi king” width=

Certains sites vous permettent d’obtenir une réponse du Yi King grâce à six clics de souris. Mais l’ordinateur est une machine qui reproduit le fonctionnement du mental. Il analyse, trie, classe, et fige les « choses », les tuant, en quelque sorte (puisque tout ce qui vit bouge et se transforme). Utiliser un ordinateur pour interroger le Yi Jing me semble être une aberration.

J’ai plusieurs fois réalisé cette expérience : j’ai posé deux fois la même question (ce qu’il ne faut jamais faire en temps normal), une fois en utilisant ce genre de site (les pièces qui tournent, c’est très joli !), puis, de manière traditionnelle avec les tiges d’achillée. Les deux réponses ont été diamétralement opposées, l’une positive, l’autre négative. Depuis, plus d’hésitation, lorsque j’ai une question à poser je sors les tiges d’achillée… et j’éteins l’ordinateur, le temps d’accomplir le « rituel ».

yin-yang astrologie chinoise yi king” width=

Haut de page